La langue rapeuse de l’agonie



Régulièrement
dans les autobus urbains
de vieilles femmes meurent sur mes genoux.

A cet instant
une méduse dégoupillée
saute dans le film.



Aucun commentaire: